Le conseil d’administration de la Fondation Chiropratique du Québec est heureux d’annoncer l’octroi des bourses et subventions pour l’année 2015-2016, incluant sa part du financement de la Chaire de recherche FCQ de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le tout représentant un montant de plus de 130 000 $.

Nous désirons offrir nos plus sincères félicitations aux récipiendaires des bourses de recherche et subventions de cette année et leur souhaitons de réussir dans leurs initiatives. Nous envisageons avec enthousiasme l’occasion de produire, dans un avenir proche, les résultats de leurs travaux.

De plus, la Fondation offre ses meilleurs vœux de succès aux candidats à qui des bourses n’ont pas été octroyées. Nous avons constaté que la qualité des dossiers qui nous sont soumis ne cesse de s’améliorer, ce qui rend notre tâche de sélection de plus en plus difficile.

Nous sommes fiers de vous présenter, ci-dessous, les divers récipiendaires pour cette année.

Deux bourses de postdoctorat

PialasseReconnu dans le monde de la recherche chiropratique, le Dr Jean-Philippe Pialasse, chiropraticien, Ph. D. obtiendra une bourse lui permettant d’entamer des recherches postdoctorales sur la scoliose idiopathique de l’adolescent au Chinese University of Hong Kong. Le Dr Pialasse est diplômé de l’Institut Franco-Européen de Chiropraxie en 2004. Il a obtenu sa maîtrise à l’UQTR en 2010 et vient d’obtenir son Ph. D. à l’Université Laval.

RustamovLe Dr Nabi Rustamov, M.D., Ph. D., est le premier récipiendaire de la Bourse postdoctorale Normand Danis octroyée en 2014 et celle-ci sera renouvelée. Originaire de l’Azerbaijan, le Dr Rustamov est neurologue et il travaille depuis l’année dernière à la Chaire de Recherche Chiropratique FCQ de l’UQTR.

Une bourse de doctorat

ThérouxUne bourse de doctorat a été renouvelée pour le Dr Jean Théroux, chiropraticien dans le cadre de sa recherche sur « L’efficacité d’un traitement par manipulations vertébrales pour la gestion de la douleur chez les adolescents souffrant d’une scoliose idiopathique ».  Cette étude est présentement conduite par une équipe multidisciplinaire à l’Hôpital Ste-Justine de Montréal.